loader

›  Le savant et le politique : leçons apprises, enjeux et défis de la recherche et l’expertise universitaire dans l’action publique mobilisés en appui à la politique de coopération au développement 

Le savant et le politique : leçons apprises, enjeux et défis de la recherche et l’expertise universitaire dans l’action publique mobilisés en appui à la politique de coopération au développement 

Organisateurs

  • Klimis, Emmanuel (USLB)
  • Martin De Almagro, Maria (ULB)

Abstract

En Belgique, l’idée de financer publiquement la recherche appliquée « en appui à la politique » existe depuis longtemps, sous des formes diverses. L’un de ses derniers avatars, ciblant le secteur spécifique de la coopération au développement, en sont les ACROPOLIS —academic research organisations for policy support—, héritières des RAP, puis des GRAP —(groupes de) recherche en appui à la politique, ainsi que l’expérience, plus récente, du détachement de chercheurs au sein même de l’administration fédérale.

Cette section thématique entend tirer les leçons de plus de quinze ans de recherche en appui aux politiques, en discuter les conditions de succès et les difficultés, et en identifier les enjeux en matière de mobilisation par l’Etat d’une expertise très spécifique, qui existe dans les universités, au carrefour de leurs missions de recherche, d’enseignement, et de service à la société.

Elle laisse libre cours à diverses grilles de lecture. Ainsi, d’un point de vue plus institutionnel, les RAP et les GRAP se positionnaient sur le clivage communautaire, avec des financements distincts pour les universités flamandes et francophones, alors que les ACROPOLIS sont tous bi-communautaires. Si l’on favorise une entrée davantage méthodologique, ces recherches interrogent la pertinence et les enjeux du recours à des méthodes ethnographiques, à des postures allant de l’observation participante à la recherche embarquée, à des questions portant sur le langage ou la traduction. Plus globalement, enfin, l’étude de ces mécanismes contribue à ouvrir en profondeur la boîte noire d’une action publique en transformation, et à interroger l’usage de l’expertise académique dans ses effets, au delà des objectifs explicites poursuivis, à la fois comme facteur de légitimation externe ou d’accélération de dynamiques de changement, tantôt internes, tantôt inspirées de l’international, ou encore comme remplacement d’une expertise propre rendue déficitaire par la réduction des dépenses de la fonction publique.

Si le cas d’étude qui sert de base à la réflexion est centré sur les politiques belges de coopération au développement, les expériences relevant d’autres secteurs de politique, de même que celles menées à l’étranger sont fortement encouragées à contribuer à cette réflexion. Les communications en anglais sont également acceptées.

Propositions de communications

Les propositions de communications doivent être rédigées dans le formulaire Proposition de communication (ci-dessous) et envoyées pour le 1er novembre 2016 au plus tard directement à l’adresse électronique des responsables de la section thématique (voir formulaire). La sélection des communications sera effectuée par les responsables des sections thématiques et l’annonce du programme du congrès se fera le 1er décembre 2016 par l’ABSP.

Il est possible de soumettre une même proposition de communication à deux sections thématiques, mais dans ce cas il est important de l’indiquer clairement aux responsables des sections thématiques concernées en envoyant la proposition.

Proposition de communication doc/pdf