loader

›  Genre & politique

Genre & politique

 

Présentation

Depuis une dizaine d’années, les études de genre en sciences politiques se sont développées, d’abord de manière ponctuelle, ensuite de façon structurée sur base de pôles de recherche plus étendus, plus particulièrement en région néerlandophone et plus récemment en région francophone. S’inspirant de et nourrissant les grands axes de la thématique genre et politique telle qu’elle s’est élaborée au niveau international (voir par exemple Balmer-Cao), différents sujets de recherche se sont cristallisés.

Un des axes centraux de la recherche porte sur la question de la représentation. L’intérêt suscité par le caractère exceptionnel des lois de quotas belges et du débat français et plus largement francophone sur la parité, fait de cette question un sujet majeur dans toute recherche sur genre et politique ainsi qu’une thématique inspirant le monde politique belge. L’importance de cet axe de recherche réside dans la variété des angles d’approche tels que la théorie politique, les structures du système électoral, les fondements ainsi que les incidences des mesures de quotas ou de parité. Dans la même perspective, l’étude des rapports de genre en politique locale commence à émerger alors que ce domaine fut longtemps délaissé, à cause de la pauvreté des données empiriques disponibles.

La question de la représentation est également étudiée sous l’angle des dimensions substantielles par opposition aux dimensions descriptives (voir Pitkin). Dans cette optique, la représentation touche, certes aux rapports de genre, mais aussi, de manière plus large, aux différents acteurs, à leurs stratégies et à leur impact en politique. La présence des représentant-e-s au sein des assemblées élues est ainsi abordée, mais également les structures du féminisme d’État ainsi que les acteurs interférant avec ces institutions. Sont également soulevées des questions d’un ordre plus technique comme celle de savoir comment et sous quelles conditions une dimension de genre peut être insérée dans la conceptualisation de la gestion politique de notre société et dans les politiques publiques.

Enfin, le développement du domaine de recherche genre et politique a aussi été fondamental en ce qui concerne les concepts et les méthodes liés aux études de cas ou aux approches comparatives. Dans cet ensemble, un rôle majeur est attribué aux analyses des discours politiques. Malgré l’importance académique croissante prise par cette thématique au niveau international, l’intérêt qui y est accordé en Belgique reste à ce jour limité, tant les fonds financiers sont marginaux comparés à d’autres études en sciences politiques ; ils proviennent en général du monde politique et fort peu des ressources financières propres à la recherche fondamentale. Malgré cet écueil, il n’en demeure pas moins que ce domaine d’études commence à s’imposer dans le monde académique belge.

Ce groupe a été constitué au CA de l’ABSP-CF du 18 septembre 2001.

Coordinateurs

  • Petra Meier (Universiteit Antwerpen – Dept. Poltitieke wetenschappen)

Membres

    • Karen Celis, VUB
    • Silvia Erzeel, UCLouvain, ISPOLE, CESPOL
    • Ada Garcia
    • Bérengère Marques-Pereira, Université libre de Bruxelles, Institut de Sociologie.
    • Mercedes Mateo Diaz
    • Petra Meier, Universiteit Antwerpen, Dept. Poltitieke wetenschappen.
    • David Paternotte, Université libre de Bruxelles, Institut de Sociologie, Centre de Sociologie politique.
    • Sophie Stoffel, Université libre de Bruxelles Institut de Sociologie
    • Audrey Vandeleene, UCLouvain, ISPOLE, CESPOL
    • Sophie van der Dussen, Université libre de Bruxelles

Activités passées

Activités organisées en 2014:

Activités organisées en 2013:

Activités organisées en 2011:

Activités organisées en 2010:

Activités organisées en 2009:

Activités organisées en 2008:

Activités organisées en 2007:

Activités organisées en 2005: