loader

›  Démocratie

Démocratie

Comme d’autres notions fondamentales de la science politique, la démocratie est l’objet de nombreuses controverses quant à sa signification, sa nature et ses limites tant dans les écrits scientifiques que dans la société elle-même. Si cette thématique est sans cesse questionnée depuis son apparition, elle est aujourd’hui au coeur de multiples évolutions : transformation des modes de participation politique, mise en cause des mécanismes de représentation électorale, émergence de dispositifs participatifs et délibératifs, etc. Ces éléments font l’objet, depuis une décennie, de nombreuses études de politologues et de sociologues en Belgique et partout dans le monde. C’est dans ce contexte de multiplication d’études sur la démocratie que ce GT s’inscrit.

Présentation

Comme d’autres notions fondamentales de la science politique, la démocratie est l’objet de nombreuses controverses quant à sa signification, sa nature et ses limites tant dans les écrits scientifiques que dans la société elle-même. Si cette thématique est sans cesse questionnée depuis son apparition, elle est aujourd’hui au coeur de multiples évolutions : transformation des modes de participation politique, mise en cause des mécanismes de représentation électorale, émergence de dispositifs participatifs et délibératifs, etc. Ces éléments font l’objet, depuis une décennie, de nombreuses études de politologues et de sociologues en Belgique et partout dans le monde. C’est dans ce contexte de multiplication d’études sur la démocratie que ce GT s’inscrit.

Les questions liées à la démocratie intéressent toutes les spécialités de la discipline : la sociologie politique, les études électorales, la théorie politique, l’analyse des politiques publiques ou encore les relations internationales et les études européennes. C’est cet aspect interdisciplinaire qui fait tout l’intérêt de ce groupe de travail. Les thèmes suivants permettent d’illustrer la richesse des sujets et la variété des dimensions des phénomènes socio-politiques liés à la démocratie :

•Évolution des outils démocratiques traditionnels (abstention, nouveaux partis, aide au vote ou Voting Advice Applications) ;
•Développement de mouvements sociaux qui critiquent l’aspect non démocratique des modes de gouvernances contemporains ;
•Développement d’innovations démocratiques aux quatre coins du monde avec les budgets participatifs, les conférences de consensus, les panels citoyens, les jurys de citoyens, les initiatives et référendums, les primaires ;
•Montée des partis populistes en Europe qui questionnent la dynamique démocratique ; – Évolution de la théorie politique vers une approche plus délibérative et démocratique ; – Transformation des processus de décision publique et plus généralement de l’action publique autour des concepts notamment de gouvernance, de transparence, et de participation ; – Transition démocratique dans les pays d’Afrique ;
•Démocratique numérique ou l’e-démocratie (blogs, forums, réseaux sociaux, etc.).

Le GT Démocratie se donne pour objectif d’initier et d’alimenter des débats scientifiques en Fédération Wallonie-Bruxelles sur ces objets dans une perspective interuniversitaire et interdisciplinaire. Il rassemble des politistes mais vise également d’autres spécialistes issus des sciences sociales et juridiques des différentes universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que des collègues basés en Flandre ou à l’étranger.

Il organise une journée d’étude annuelle ainsi que des événements scientifiques ponctuels (voir cidessous) et participe activement aux congrès de l’Association belge francophone de science politique (ABSP), en particulier par l’organisation d’ateliers et de panels thématiques.

Projets et actions

Les projets et actions du groupe prennent diverses formes : panels, tables rondes, colloques et conférences ; publications (ouvrages collectifs, actes de colloque, articles et numéros spéciaux dans des revues scientifiques) ; interventions pour le « grand public ».

Activité en 2014 :

  • Colloque international : « Constitutional Deliberative Democracy in Europe », 23 et 24 octobre 2014, à Louvain-la-Neuve

Activités en 2015 :

Activités en 2017:

Activités en 2018:

 

Exemples de publications sur les 5 dernières années :

  • Jamin Jérôme (2009), L’imaginaire du complot, discours d’extrême droite en France et aux Etats-Unis, Amsterdam: Amsterdam University Press
  • Rosoux Valérie, Schiffino Nathalie (2011), Democratie en het werken aan de herinnering, in Ceulemans Carl, Sterkendries Jean-Michel, Het fort van Breendonk, Antwerpen : Garant, pp. 105-127
  • Cantelli Fabrizio, Schiffino Nathalie, Garon Francis (2013), Participation et pouvoir: pour une relecture renouvelée, Politique et Sociétés, vol. 32, n°1 : 3-19.
  • Schiffino Nathalie, Garon Francis, Cantelli Fabrizio (2013), Visages de la participation et capacités critiques des citoyens,  Politique et Sociétés, vol. 32, n°1 : 129-142.
  • van Haute Emilie, Wavreille Marie-Catherine (2013), Waar haalden kiezers hun informatie vandaan tijdens de verkiezingscampagne?” (‘Where do voters get their information during electoral campaigns?’). In HoogheMarc , DassonnevilleRuth , Marien Sofie and Pilet Jean-Benoit (Eds.), De Lokale Kiezer: Het kiesgedrag bij de Belgische gemeenteraadsverkiezingen van oktober 2012,  ASP Editions, pp. 219-244
  • van Haute Emilie, Wavreille Marie-Catherine (2014), Electeurs et information politique: Quelle relation durant la campagne pour les élections locales 2012 en Belgique? In Pilet Jean-Benoit, Dassonneville Ruth, Hooghe Marc, & Marien Sofie (Eds.), L’électeur local: Le comportement électoral au scrutin communal de 2012, Bruxelles: Editions de l’Université de Bruxelles, pp. 167-184
  • Jacquet Vincent, Schiffino Nathalie, Reuchamps Min, Latinis Delphine (2015), Union sacrée ou union forcée? Les parlementaires belges face à l’impératif délibératif, Participations, vol.3, n°13: 171-203
  • Jacquet Vincent, Biard Benjamin, Caluwaerts Didier, Reuchamps Min (2015), Changer la démocratie? In Deschouwer Kris et al. (dir.), Décrypter l’électeur. Le comportement électoral et les motivations de vote. Leuven: Lanoo Campus
  • Debras François (2016), Le monopole de la légitimité démocratique. Revue de la Faculté de droit de l’Université de Liège, n°2
  • Jamin Jérôme (2016), L’extrême droite en Europe, Bruxelles: Bruylant (avec la participation de Biard Benjamin, Debras François et Schiffino Nathalie)
  • Wavreille Marie-Catherine, Pilet Jean-Benoit (2016), The Greens in Belgium’s Federal Landscape: Divergent Fates. In van Haute Emilie (ed.), Green Parties in Europe, London: Routledge, pp. 42-58
  • Wavreille Marie-Catherine (2016), How the World Speaks about American Politics: A Political Sociology of the American Political Science Review. In Coman Ramona & Morin Jean-Frédéric (Eds.), Political Science in Motion, Bruxelles: Editions de l’Université de Bruxelles, pp. 155-172
  • Debras François (2016), Etude de cas : l’attentat au Musée Juif de Bruxelles. Politiques, Revue de Débats, n°93

Coordinateurs

Le GT Démocratie est animé par 7 chercheurs affiliés à différentes universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

  • Benjamin Biard, Université catholique de Louvain (benjamin.biard@uclouvain.be)

 

 

  • Ludivine Damay, Université Saint-Louis (ludivine.damay@usaintlouis.be)

 

  • Vincent Jacquet, Université catholique de Louvain (vincent.jacquet@uclouvain.be)