loader

›  L’expertise et la participation au cœur de l’action publique

L’expertise et la participation au cœur de l’action publique

29 avril 2005

Coordination : Christian de Visscher, Jean-Louis Genard, Olgierd Kuty

L’Etat manifeste aujourd’hui le souci explicite d’un recours à des savoirs « experts » pour appuyer et guider son action. Si le recours au savoir n’est pas contemporain, celui-ci a changé de nature et c’est aujourd’hui qu’il prend toute son ampleur. Alors que l’Etat se fait de plus en plus réflexif, s’appuyant de plus en plus sur les savoirs experts, plusieurs symptômes laissent penser à un éclatement voire à une crise de l’expertise.

Trois thématiques seront particulièrement approfondies :

Expertise et expérience

Il s’agira de questionner, dans des secteurs de politique au choix, la forme, la place et l’incidence de la sémantique de l’autonomie, de la participation, de l’estime de soi et de la responsabilité. Figurant dans de nombreux programmes d’action sur le genre, la santé communautaire ou le travail social, la notion d’ « empowerment » brasse tous ces aspects. Une partie du traitement des souffrances et de la précarité par l’action publique passe aujourd’hui par la sollicitation des personnes qui sont elles-mêmes concernées au premier plan. La connaissance de terrain et l’expérience même ont tendance à se poser en ressources validées par l’Etat. Ainsi en est-il de la catégorie des usagers et des organisations qui les représentent dans différents domaines. Mais au-delà, l’expérience suffit-elle à produire une expertise ? Qui représente les usagers ? Sont-ils des usagers « comme les autres » ? Quelles sont les modalités de légitimation et de construction de cette expertise basée sur l’expérience ? Usage des médias et de relais dans d’autres sphères, comme les universitaires, les artistes ou les sportifs, mobilisation de supports informatifs et de dossiers, organisation de rencontres, expression de récits, construction politique d’une cause, etc. L’action publique l’intègre-t-elle dans les décisions prises au quotidien concernant la politique sociale, l’aménagement du territoire, l’environnement, la promotion de la santé, la mobilité, la justice, l’éducation, etc. ?

Expertise et délibération

Il s’agira d’interroger le développement d’espaces de discussion et de dialogue dans la conduite de l’action publique. Forums, conseils consultatifs, table ronde, ateliers sont autant de dispositifs où l’activité délibérative occupe une place non négligeable. Récemment, en Belgique francophone, nous avons pu observer ce genre de dispositifs eu égard à l’organisation de la politique familiale, de la politique de prévention du sida, la lutte contre la pauvreté etc. Et celui sur la culture est à l’agenda politique actuellement. Qui sont les experts participant au travail de délibération ? Appartiennent-ils plutôt au monde associatif, aux syndicats, aux universités ou aux entreprises de consultant ? Quelles sont les modalités de leur désignation ? Plus concrètement, comment s’organisent les prises de parole ? Sur quels registres se situent-elles ? Selon quelles justifications les arguments sont présentés ? Quelle effectivité, quelle réussite pour les expertises en présence ? Qui « a la main » ? Et où se situent les acteurs politiques, les partis politiques et leur expertise dans ce genre de dispositifs ?

Expertise et management

Il s’agira de mettre en lumière les effets du référentiel managérial sur le fonctionnement de l’administration publique, sur le travail des fonctionnaires et sur leur savoir-faire. En outre, le type d’expertise et de culture portée par le management sera lui aussi élucidé en ce qu’il recompose, voire fragilise le cadre légal-rationnel de l’administration. Comment cette figure de l’expertise managériale s’est-elle historiquement constituée et imposée dans l’espace administratif, en Belgique, plus particulièrement où les études font singulièrement défaut ? Quels en ont été les porteurs majeurs ? Quelles ont été les opportunités pour que celle-ci s’y installe ? Aussi, cette expertise est-elle partagée par les hommes et femmes qui font l’administration ? Par tous les niveaux de fonctionnaires ? Par toutes les administrations ? Au-delà des discours et des prétentions, la pratique managériale a-t-elle ouvert la voie à la participation des fonctionnaires, à la transparence et à la logique de dépolitisation ?

Coordination :
Christian De Visscher – devisscher@spri.ucl.ac.be
Jean-Louis Genard – jgenard@ulb.ac.be
Steve Jacob – sjacob@ulb.ac.be
Olgierd Kuty – O.Kuty@ulg.ac.be
Didier Vrancken – Didier.Vrancken@ulg.ac.be

Programme

Expertise et expérience

Vendredi 29 avril, 9h30 – 12h30 (Grand-Séminaire, Rue des Prémontrés 40, salle ‘Notger’)

Président de séance : Jean-Louis Genard (La Cambre – ULB – FUSL)

9h30-12h30

Isabelle Lacourt (GRAP – ULB) Le travail social face aux impératifs des nouvelles politiques publiques : de l’émergence d’une ‘logique de magistrature sociale’ à la création de nouvelles formes d’expertise. Le cas des CPAS

Fabrizio Cantelli (GRAP-ULB et CRESPO-FUSL) go here Action publique et subjectivité, entre petits gestes et contraintes. Quatre associations de prévention du sida

Marta Roca i Escoda (Université de Genève, Suisse) see url Comment des expériences et des pratiques « illégitimes » deviennent, à l’épreuve du sida, une source de savoirs et de savoir-faire essentiels à une expertise et à une politique publiques. Une association homosexuelle genevoise au cœur de la mise en oeuvre de la politique de prévention

Gwenola Le Naour (IEP d’Aix-en-Provence, France) Devenir experts. Des toxicomanes-partenaires de l’action publique auprès des usagers de drogues à Marseille

Marine Boisson (IEP Paris, France) et Anne Verjus (CNRS, Pacte-Grenoble, France) source url Les dispositifs de soutien à la fonction parentale, entre abstraction et familiarisation à la figure citoyenne

Expertise et management

Vendredi 29 avril, 9h30 – 12h30 (Grand-Séminaire, Rue des Prémontrés 40, salle ‘3.45’)

Président de séance : Steve Jacob (Université Laval, Québec, Canada)

9h30-12h30

Eric Schultz (Paris I, France) Journal d’un expert de campagne. Réflexions ethnographiques sur l’expertise au quotidien

Muriel Surdez (Université de Fribourg, Suisse) et Jean-Yves Pidoux (Université de Lausanne, Suisse) Expériences d’acteurs et expériences d’experts, antagonismes et proximités lors de l’évaluation d’une politique culturelle

Loïc Blondiaux (CERAPS – IEP de Lille, France) et Laura Michel (CEPEL-Montpellier, France) L’expertise en débat : jeux d’acteurs et conflits de savoirs autour d’un débat public local dans le Lot

Camil Alexandru Parvu (Institut Universitaire Européen de Florence, Italie) L’administration délibérative : L’évaluation et la gestion des risques en quête de justifications alternatives

Expertise et délibération

Vendredi 29 avril, 14h00 – 18h00 (Place du XX Août, salle ‘COMMU II’)

Présidents : Olgierd Kuty (ULg) et Frédéric Schoenaers (IEP Paris, Lille I)

14h00-16h00

Sylvain Barone (CEPEL – Université de Montpellier I, France) L’action publique territoriale à l’assaut de l’expertise sectorielle : le cas de la régionalisation ferroviaire en France

Ludivine Damay (FUSL) Des justifications de l’action publique : le cas du budget participatif de la ville de Mons

Didier Taverne (Sciences, Territoires et Sociétés – Montpellier, France) Associations et politiques publiques de lutte contre la toxicomanie, les médiations inachevées entre l’Etat et les acteurs de terrain

Sébastien Denys (Ecole interfacultaire des bioingénieurs – ULB) Une porte sur l’expertise

16h20-18h00

Jean-Yves Donnay (GIRSEF/ANSO – UCL) et Marie Verhoeven (UCL) Le Contrat stratégique pour l’Education. Performativité liante et pluralisation des figures de l’expertise

Renaud Crespin (Docteur en sciences politiques) Entre émotion et expertises concurrentes : les conditions d’élaboration d’une politique de prévention du risque « drogues » sur les routes françaises

Vincent Calay (GRAP-ULB) L’expertise de l’architecte à l’épreuve d’une mutation de l’imaginaire aménageur. Comparaison des politiques d’aménagement des quartiers européens de Bruxelles et Luxembourg